Bienvenue sur mon blog.

Publié le par Pierre MILLET

A l'occasion du Centenaire de la Déclaration de la Guerre en 1914, j'ai souhaité partager quelques récits, documents et photos en ma possession en hommage à ceux qui se sont battus durement, parfois pendant 4 ans, pour notre pays. Ne les oublions pas.

N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de votre avis et pardonnez mes imperfections éventuelles.

GENÈSE DE LA GRANDE GUERRE :

Il me semble utile de rappeler la situation géopolitique et les évènements qui ont amené à la déclaration de la Guerre en 1914.

A la suite de la Guerre de 1870-1871 qui vit Paris assiégé par les Prussiens pendant plusieurs mois, la France a perdu l’Alsace et une partie de la Lorraine. L’esprit de revanche est donc présent dans la tête de la grande majorité des Français avec un objectif bien ancré : récupérer ces 2 Régions annexées par l’Allemagne. Ce qui motivera une grande partie des combattants qui partiront sur le Front en 1914.

A la fin du XIXe siècle, 2 grands systèmes d’alliances se font alors face en Europe et n’attendent qu’un bon prétexte pour en découdre. Il faut dire que les lobbies de l’armement, des 2 côtés, s’y emploieront efficacement en armant chacune des alliances. D’un côté nous trouvons la « Triple-Entente » qui réunit la France, le Royaume-Uni et la Russie Impériale. En face, s’est constituée la « Triple-Alliance » qui regroupe l’Empire allemand, l’Empire austro-hongrois et le Royaume d’Italie. Ces alliances ont été contractées dans un double contexte : d’un côté l’antagonisme franco-allemand issu de la guerre de 1870 et de l’autre la rivalité austro-russe dans les Balkans.

A vrai dire, aucune des 2 alliances n’avait vraiment envie d’une conflagration qu’elles savaient, en raison des forces en présence et des progrès de l’armement, devoir être plus meurtrier qu’aucun des conflits précédents. Il y avait de chaque côté des hommes pacifistes qui œuvraient pour empêcher la guerre à tout prix, comme Jean JAURES chez nous. Malheureusement, on sait ce qu’il advint de ce dernier à la veille de la Grande Guerre et la suite des évènements. Malheureusement, les militaires et les fabricants d’armes seront plus influents que les politiques.

L’évènement politique qui servira de prétexte à la déclaration de la Guerre sera l’assassinat le 28 Juin 1914 à Sarajevo (ex Serbie, maintenant Bosnie-Herzégovine), de l’Archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire Austro-Hongrois et de son épouse la duchesse de Hohenberg, par un nationaliste Serbe de Bosnie. Il serait trop long ici de décrire les conséquences politiques de cet attentat, sachant que la principale de ces conséquences fut la Déclaration de la Guerre par l’Allemagne à plusieurs pays d’Europe, dont la France, le 3 Août 1914 et la 1ère Guerre Mondiale qui s’en suivit qui dura un peu plus de 4 ans.

Le bilan humain de cette Guerre est terrible : environ 9 millions de morts à travers le monde dont 1,4 millions de Français et environ 4,3 millions d’invalides. Voir ici les chiffres par pays.

En dehors de ce lourd bilan humain, ce Conflit provoqua un autre désastre pour notre Continent. Il modifiera énormément les zones d’influences économiques et politiques. Jusqu’alors, l’Europe dominait la politique internationale et l’économie mondiale à travers ses échanges commerciaux et ses colonies réparties sur presque tous les Continents. Elle avait, bien que divisée, un quasi-monopole d’influence sur tous les évènements politiques, industriels et intellectuels à travers le monde. Les États-Unis étaient plus renfermés sur eux-mêmes.

L’intervention des États-Unis à partir du 6 avril 1917 dans le Conflit va bouleverser l’ordre international. Sur le plan politique et économique, on assiste progressivement à un affaiblissement de l’Europe face à la montée en puissance des États-Unis d’Amérique qui se confirmera après la Seconde Guerre Mondiale suite à sa victoire sur les nazis et les Japonais.

Nous ne cessons de payer nos erreurs passées, notamment à travers ce conflit qui a saigné les forces vives de nos pays. La leçon n’a cependant pas été retenue puisqu’un 2e Conflit interviendra non seulement sur notre Continent mais sur d’autres aussi entre 1939 et 1945.

L’arrivée de l’arme atomique, avec son concept d’équilibre de la terreur qui s’en est suivi, semble avoir assagi nos peuples dits civilisés, alors que d’autres conflits d’un tout autre genre éclatent sur d’autres continents qui ont fait et continuent à faire sans doute des millions de victimes. L’industrie de l’armement a encore de beaux jours devant elle.

P. MILLET.

Publié dans 1914-1918, Historique

Commenter cet article