Bertrand VALADE de Clermont de Beauregard (24)

Publié par Pierre MILLET

Photo non datée du 96e R.I.- Bertrand VALADE est marqué d'un X.

Photo non datée du 96e R.I.- Bertrand VALADE est marqué d'un X.

Biographie :
Bertrand VALADE est né le 16 Août 1879 au village de Leyterie à Clermont-de-Beauregard (24) dans le Périgord. Il est le fils de Jean Martin VALADE et de Marie BONNET. Il est mort pour la France  le 1er Mai 1917 à Suippes (51). Il était cultivateur de profession et célibataire.
 
Parcours militaire :
Matricule 17 à Bergerac - Classe 1899
Le Conseil de Révision décide de le classer dans les services auxiliaires au motif suivant : Déformation du gros orteil suite de blessures.
 
Guerre 14-18 :
La Commission de Réforme de Bergerac décide de le classer dans le Service Armé le 14 Novembre 1914.
Il est rappelé à l'activité et arrive au 96e Régt Territorial d'Infanterie, le 25 Janvier 1915.
Il passe au 89e Régt Territorial d'Infanterie le 27 Août 1915.
Passé au 96e Régt Territorial d'Infanterie le 2 Décembre 1915
 
Il est blessé à la jambe gauche, probablement le 17 avril 1917. Le 18 avril, il écrit à sa mère pour l'avertir d'une "très légère blessure seulement". Sans doute pour ne pas trop l'affoler parce que, malheureusement, il décédera le 1er mai des suites de cette blessure à l'Ambulance N° 9 du 12e Corps au Château de Nantivet à Suippes (51). (Source Mémoire des Hommes - Sur le document du SGA il est indiqué soldat 2e classe au 108e R.I.).
Son décès sera retranscrit sur le registre d'état-civil de Clermont-de-Beauregard le 15 juillet 1917.
 
Il figure sur la Plaque commémorative de l'église de Clermont-de-Beauregard et sur le Livre d'Or de la commune.
 
Il a été inhumé à la Nécropole Nationale de Suippes-Ville, tombe n° 3424
 
Vous trouverez ci-dessous les différents courriers émouvants échangés entre lui (sa dernière lettre), sa mère, sa sœur et d'autres intervenants au sujet de sa blessure et de son décès.
Tous les documents de cette page m'ont été aimablement transmis 
par Colette MAZIER sa petite-nièce. 
Toute reproduction sans autorisation est interdite.
Dernière lettre de Bertrand VALADE annonçant sa blessure à sa mère. "Le 18 Avril 1917, Ma chère mère, J'ai été blessé le premier jour à la jambe gauche mais très légèrement seulement. Il faut pas que je reste couché, je suis à l'ambulance.9/12; Je t'écrirai sans tarder car maintenant j'écris... Adieu... Je t'embrasse tendrement. Bertrand. Bonjour...

Dernière lettre de Bertrand VALADE annonçant sa blessure à sa mère. "Le 18 Avril 1917, Ma chère mère, J'ai été blessé le premier jour à la jambe gauche mais très légèrement seulement. Il faut pas que je reste couché, je suis à l'ambulance.9/12; Je t'écrirai sans tarder car maintenant j'écris... Adieu... Je t'embrasse tendrement. Bertrand. Bonjour...

Réponse de sa soeur Noélie le 29 Avril 1917.

Réponse de sa soeur Noélie le 29 Avril 1917.

Lettre du maire de Clermont-de-Beauregard datée du 22 mai 1917 annonçant son décès à sa soeur Noéllie

Lettre du maire de Clermont-de-Beauregard datée du 22 mai 1917 annonçant son décès à sa soeur Noéllie

Lettre d'un camarade de Bertrand VALADE à la soeur de celui-ci lui annonçant le décès de son frère.

Lettre d'un camarade de Bertrand VALADE à la soeur de celui-ci lui annonçant le décès de son frère.

Copie d'une lettre de Mme VALADE mère au ministre de la Guerre et dont on ne sait pas si elle a été envoyée ou pas. Le corps n'a finalement pas été transféré à Clermont-de-Beauregard.

Copie d'une lettre de Mme VALADE mère au ministre de la Guerre et dont on ne sait pas si elle a été envoyée ou pas. Le corps n'a finalement pas été transféré à Clermont-de-Beauregard.

Publié dans 1914-1918, MPLF, Dordogne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :